Archives pour la catégorie Développement Durable à Briange

Goutez l’Ardèche au Domaine de Briange

Vous le savez certainement : nous tenons à mettre en avant les produits locaux ardéchois au Domaine de Briange ! Cette attention particulière se retrouve aussi bien dans notre boutique qu’au restaurant de Briange. C’est donc tout naturellement que nous avons demandé et obtenu le label « Goutez l’Ardèche ».

Goutez l'Ardèche

« Goutez l’Ardèche » est une marque collective qui regroupe des producteurs, des artisans, des commerçants et des restaurateurs soucieux de mettre en avant le savoir-faire et les produits locaux d’Ardèche.

Vous avez ainsi l’assurance que les produits soient fabriqués en Ardèche avec des matières premières d’origine locale. La charte qualitative est en effet vérifiée par un organisme externe, la saveur est garantie par des jurys de dégustation et des « visites mystères » de vérification sont organisées toute l’année.

Quelques exemples de produits « Goutez l’Ardèche » » que vous pouvez trouver au camping :

  • jus de fruits,
  • confitures,
  • pâtés et charcuterie,
  • vins,

Bon appétit ardéchois !

Permaculture au camping

La permaculture à Briange prend différentes formes.

Pour cette saison 2016, nous complétons nos jardins partagés avec un nouvel espace dédié à la permaculture.

 

L'espace permaculture, avec la mare et le jardin sur bottes de paille
L’espace permaculture, avec la mare et le jardin sur bottes de paille

Nous avons aménagé une butte avec des bois morts trouvés sur le terrain. Nous les avons recouverts de compost et de terre extraite juste à côté, pour creuser une mare.

Nous y recueillons l’eau de la cuisine du restaurant, utilisée pour laver les légumes et les fruits.

Et nous utilisons l’eau pour arroser la butte de permaculture et le potager sur bottes de paille.

Armel prépare l'emplacement du nouvel espace de permaculture
Armel prépare l’emplacement du nouvel espace de permaculture

 

bois mort permettant de reconstituer le milieu naturel
bois mort collecté sur le terrain, permettant de reconstituer le milieu naturel

 

butte en cours d'aménagement
butte en cours d’aménagement
Bientôt prêt à planter
Bientôt prêt à planter, la butte est recouverte de compost et de terre

 

Armel creuse à l'emplacement de la mare
Armel creuse à l’emplacement de la mare
On installe la bâche
On installe la bâche
Et la gargouille alimente la mare avec l'eau des salades !
Et la gargouille alimente la mare avec l’eau des salades !

Cet été, vous pourrez planter, entretenir avec nous, et récolter bien sûr fraises, basilic, tomates, courgettes, salades, artichauts … !

Si vous voulez tout comprendre de la permaculture en un schéma

 

 

 

Le petit ruisseau

Au bout du pré, en bas du camping, nous avons construit un petit ponton pour observer 2 sources qui sortent de terre quand la météo le permet. (après la pluie).

Les ronces se portent bien, preuve qu’il y a de l’eau. Mais ce n’est pas une raison pour se laisser envahir !

L'accès aux sources aménagé sur le sentier de Briange
L’accès aux sources aménagé sur le sentier de Briange

Alors, nous avons repris le travail cette année (février – mars 2016)

ruisseaucamping1 ruisseaucamping2Et en débroussaillant, nous avons découvert une nouvelle source. Pas encore visible, mais là, on a les pieds dans l’eau !

ruisseaucamping3

ruisseaucamping5

On est presque au bout !

 

On est presque au bout !

Et au bout, la plage … enfin presque !

ruisseaucamping4Vous pourrez le découvrir vous-même pendant votre prochain séjour… http://www.campingdebriange.com/

Suivez les travaux en image :

Compost des feuilles de chênes

Chaque année, nous collectons les feuilles de chêne qui vous ont fait de l’ombre pendant l’été. Et elles n’ont pas fini de servir !

ramassage des feuilles de chênes sur les emplacements
ramassage des feuilles de chênes sur les emplacements

Mais avant la collecte, en février/mars, il faut retirer le compost, résultat de la décomposition des feuilles de l’été précédent. Cette « poudre noire » vient enrichir les massifs, et les potagers du domaine.
« Rien ne se perd, rien ne se crèe…! »

 

on dépose le compost sur les massifs
on dépose le compost sur les massifs

En résumé, en février/mars 2015, on a ramassé les feuilles qui vous ont fait de l’ombre pendant l’été 2014. Elles se sont compostées pendant l’hiver 2015/2016. On « récolte » le compost en février/mars 2016, pour enrichir les sols pendant la saison 2016. Et on ramasse les feuilles de l’été 2015 pour qu’elles se compostent pendant l’hiver 2016/2017, et ainsi de suite …

Pour profiter de l’ombre des feuilles 2016, réservez ici !